Que faites-vous aux Gentianes ?

Je suis la maîtresse de maison de la Résidence. Mon rôle est de veillez à la propreté de la maison et au bien être des résidents.

Quelles sont vos missions ?

Mes missions sont très variées. Une partie relève de l’administration et de l’entretien de la Résidence : gestion des plannings, des courriers, des factures, des commandes, réception des repas du midi, arrosage des plantes…L’autre partie consiste à faire vivre la Résidence. Je veille à tisser des liens entre les résidents, les familles, les infirmiers. Et je m’occupe de l’animation tous les après-midi entre 15h30 et 17h30. Il s’agit de proposer aux résidents différents ateliers : jeux de société, gym douce, atelier de jardinage, ciné-débat, atelier d’écriture, atelier logique et mémoire, atelier philo, et atelier créatif.

Tous les lundis, les résidents prennent connaissance du programme de la semaine. Ils s’organisent selon leur goût pour y participer.

Que faisiez-vous avant d’arriver aux Gentianes ? Quel lien faites-vous entre votre passé et votre présent ?

J’ai été enseignante du primaire pendant plus de 10 ans. C’est toujours une histoire de maîtresse, ce n’est pas maîtresse d’école, mais maîtresse de maison. Il y a toujours l’idée de prendre soin, de tisser des liens, de permettre à chacun de rester autonome le plus longtemps possible à travers diverses activités. Au final, c’est toujours une histoire de transmission humaine.

Qu’est-ce qui vous plait le plus dans votre travail ?

C’est un travail très varié et riche en rencontres. En arrivant aux Gentianes le matin, je ne sais jamais qui va venir et ce qu’il va se passer durant la journée.

Un peu comme dans une vie de famille, j’essaie de répondre aux divers besoins des résidents. Ca me demande de m’adapter continuellement, d’essayer de trouver des solutions par moi-même ou en me faisant aider.

Je suis toujours émue quand les résidents font des retours sur les animations qui mobilisent des enfants.

Que vous apporte cette expérience ?

Beaucoup de joie ! C’est un travail épanouissant où j’apprend de la sagesse des résidents. Ils ne font pas semblant. Je trouve intéressant d’être présente pour les accompagner dans leurs dernières années. On profite du moment présent.

« La vie est belle aux Gentianes » dixit Stéphanie Garreta ! J’aimerais que cela soit ainsi tous les jours. Cependant, c’est un peu triste quand un résident est hospitalisé, se blesse ou décède. C’est le côté un peu difficile.

Articles récents

Ateliers de médiation animale avec Why !

Ateliers de médiation animale avec Why !

Les résidents se sont presque tous réunis autour de Why, un royal bourbon (chien croisé originaire de l’ile de la Réunion) et de Pauline Lesne pour une première séance de médiation animale.